mamanautop

blog de maman 100% astuces, conseils bons plans et bonne humeur

RIEN N’EST ECRIT août 31, 2021

UN ETONNANT ET EMOUVANT ROMAN A DEVORER…

COUP DE CŒUR LIVRE

RIEN N’EST ECRIT

UN ETONNANT ET EMOUVANT ROMAN A DEVORER…

Il y a des livres qui vous attrapent et s’accrochent à vous jusqu’à la dernière page. Rein n’est écrit est de ceux-là.

Dès les premières pages vous vous laissez balader avec délice par Daisy une actrice à succès et sa jolie tribu : Joseph son fils de 10 ans, Raphaël son mari, Filipa sa gouvernante, Louise sa fille, Fred l’agent artistique et Hubert son chien aveugle. Tout semble parfait dans cette villa du bord de mer jusqu’à ce que Daisy tombe malade et comprenne qu’elle ne pourra pas voir grandir son enfant qu’elle adore par-dessus tout.

Daisy décide alors de lui écrire des lettres qu’il recevra à ses moments clés de son existence. Elle y glisse tout son amour mais aussi une mission qui guide Joseph vers les valeurs essentielles de la vie à découvrir.

Elle veut tant être là, rester là, tout près de lui, à jamais…

C’est cette incroyable histoire d’amour et de résilience que nous raconte Sandrine Catalan-Massé, frôlant tantôt le fantastique, les mondes parallèles, les grandes saga romantiques ou les nouvelles feel good.

Je l’avoue, ce livre sur l’indestructible lien mère-fils a touché mon cœur de maman et m’a même fait couler quelques larmes. Mais Chut !

Avec sa plume tonique et sensible, l’auteure, journaliste de presse féminine, nous mène par le bout des mots. On voudrait changer le destin de Daisy et prendre Joseph dans nos bras ! Mais la vérité de Sandrine Catalan-Massé est ailleurs et elle nous entraine dans de passionnantes heures de lecture.

Petit secret entre amis :

Je me demandais si je devais vous dire que je connais Sandrine depuis quelques années. Nous avons travaillé dans le même groupe de presse, puis elle a quitté Paris pour le Sud et nos chemins se sont éloignés. Lorsque l’on connait un auteur, on a toujours une petite appréhension à ouvrir son livre. Peur de ne pas aimer, de ne pas être embarqué par l’histoire, de ne pas dissocier l’écrivain de ses personnages… Mais avec « Rien n’est écrit » j’ai très vite oublié Sandrine pour me laisser guider par Daisy. Comme vous… Vous verrez…

Mais je n’ai pas résisté à l’envie de lui demander pourquoi elle avait eu envie d’écrire sur ce thème des enfants qui grandissent sans un de leur parent et de la résilience.

Sandrine Catalan-Massé : Sans doute parce que j’ai moi-même perdu mon père assez jeune. J’avais envie de montrer à quel point les regards d’un père et d’une mère sont essentiels à la construction d’un enfant. Je voulais aussi montrer que nous portons tous en nous un formidable pouvoir de résilience, qui nous permet de transformer un événement terriblement douloureux (la perte d’un parent dans mon roman) en une force incroyable.

A travers l’histoire de ce petit garçon grandissant et de sa mère disparue trop tôt, je voulais inciter le lecteur à s’interroger sur son propre héritage. Qu’est-ce qui est le plus important à léguer à ses enfants ? Des biens matériels ou des valeurs plus spirituelles ?

Bonne lecture !

« Rien n’est écrit » est paru chez Robert Laffont en grand format ( 20 €) et chez mon poche en format voyage (8,20 €)

Nicole Korchia

 

 
%d blogueurs aiment cette page :